Pk 405

Le projet

A l'heure de la retraite, Maurice BALLAGE membre de l'AMCL 87 met à exécution le projet qui murissait dans son esprit depuis de nombreuses années. Un cahier des charges était donc défini. Reproduire, un paysage de pleine ligne, à double voie électrifiée en 1500 V regroupant quelques points particuliers des alentours de la ville de Limoges dans un cadre assez intemporel, afin que l'on puisse faire évoluer des circulations des époques IV à VI.

Voulu d'une taille relativement importante, afin de coller au plus près de la réalité, et conçu pour voyager, Maurice a souhaité mettre son réseau à disposition de son association.

Après les opérations de repérage photographique et topographique, la construction d'un pont à quatre arches adapté pour recevoir une caténaire est entreprise, c'est une fois celui-ci terminé, qu'en 2000, débute la construction de la structure.

 Vue générale.jpg

Concept du réseau

Côté public, quatre modules d'1,50m x 0,45m, deux raquettes d'1,50m x 1,30m et quatre éléments de coulisses d'1,50m x 0,70m, un pont secteur de cinq voies est situé parallèlement aux coulisses.

Commence alors, la pose de la double voie, la réalisation des reliefs, l'implantation des supports caténaire et le ballastage de la voie. La partie électrique est réalisée  au fur et à mesure de l'avancement de la construction conformément à ses prévisions.

La touche esthétique finale approche, pour ce faire Maurice a fait appel au talent de son ami Bernard BRANSOL bien connu des lecteurs de Loco revue pour réaliser les patines des rochers du, pont et implanter la végétation au grès de son imagination. La mise en place de la sous-station et l'accrochage de la caténaire seront les dernières  opérations  avant la mise en service.

BB900-SS.jpg 

Points particuliers:

- La caténaire, est une réalisation intégrale en fil de maillechort de 4 et 510ème, vu la longueur des portées (430 à 450mm), elle est non fonctionnelle.

-Les mâts supports de pleine ligne sont des JV dont  l'épaisseur a été réduite d' 1mm.

-Les portiques du pont, les mâts de sortie de la sous-station, ceux aux abords des entrées des tunnels et les portiques d'entrée sont  en profilés laiton de dimensions diverses appropriées toutefois nombre d'éléments ont du être confectionnés.

-La voie côté public est de la Roco code 83, Peco code 100 sur les coulisses. Les aiguilles sur les coulisses sont toutes à grand rayon code 100 à cœur isolé.

-les moteurs d'aiguilles sont des Peco PL 11.

-Au droit de chaque entrée de tunnel sont implantés des sémaphores LEB.

-Les armoires de signalisation, modifiées pour la circonstance sont des Dut Dut.

 depannage-se.jpg

Situation des lieux

-Le pont dit de Romanet sur la ligne de Périgueux enjambe la Vienne à la sortie de Limoges. Il est construit à l'échelle à partir des plans d'origine, mais à 90°. Dans la réalité il est à 60° par rapport au lit de la rivière et n'est pas électrifié.

-La caténaire 1500V de type PO.

-La sous-station, traitée de toutes pièces est celle de Croix-Cadet, au nord de Limoges entre Ambazac et La Jonchère

-Les scénettes sont inspirées des activités rencontrées dans la réalité (copiées depuis).

-Les portails de tunnels sont traités suivant ceux de la tranchée d'Ambazac.

bb-300-sur-pont.jpg

Modifications

Pour les personnes qui connaissent ce réseau, en 2011 il a du être immobilisé quelques semaines, pour des modifications profondes et nécessaires, la facilité de circulation ayant entrainé des cadences de circulation intensive. Revers du succès, il s'est avéré que les limites d'exploitation étaient vite atteintes, quoique conséquentes.

Les coulisses à trois voies avec croisement central ont été remplacées par de nouvelles coulisses à neuf voies.

Ce laps de temps a permis à Bernard BRANSOL de s'adonner à la touche finale des fonds de décors qui donne un grand réalisme des paysages limousins.


Mode d'exploitation:

Le réseau est constitué de deux voies principales 1 et 2 côté public reliées à deux faisceaux pair et impair  en coulisse de quatre voies chacun. Ceux-ci sont dotés d'une gestion des itinéraires établis par matrices à diodes.

L'exploitation peut se faire indifféremment en mode numérique ou analogique, voire un faisceau numérique et l'autre analogique.

Il est possible de passer d'un faisceau à l'autre.

Entre les faisceaux une voie neutre permet la programmation des matériels équipés de décodeur sans interrompre les circulations.

L'espace nécessaire à sa mise en œuvre est de 10,50m x 2,50m.

 

Bibliographie:

Loco-revue n°722 de septembre 2007.

RMF n°516 de juillet 2008.

Loco-revue n°746 de septembre 2009.

Le train n°258 d'octobre 2009.